Clear and disorder

 

 

Comme point de départ, cette vidéo mise en ligne par Wikileaks sur la « bavure » de l’armée américaine ayant causé la mort de deux journalistes en Irak. Un exemple parmi des tant d’autres. (voir collateralmurder)

Entre réalité et fiction, les images traversent nos vies et sont omniprésentes dans notre société. Certaines sont poignantes et relatent une réalité semblant très éloignés de notre quotidien. Pour autant elles suggèrent des questions, des réflexions sur l’espèce humaine, sur les relations sociales, sur notre comportement. Elles affectent nos vies à des degrés différents. Avons-nous la possibilité, la volonté, le droit d’impulser une réaction, une prise de conscience, de changer le cours des choses….

Cette vidéo fut le déclencheur d’une série de réactions, de sentiments d’injustice, d’interrogations sur l’homme dans sa relation aux autres, sur un système qui cloisonne, réduit les visions.

Cette pièce semble être le témoin de ce foisonnement de réflexions, sentiments – de l’inimaginable au compréhensible, de l’insoutenable au rationnel.

 

Autres vidéos
Album photo
photos en 300 dpi
Dossier
Presse
Fiche technique
Distribution

Cette création est réalisée auprès de le compagnie de Jan Pusch attaché au théâtre de Braunschweig en Allemagne :

  • Anne Schmidt
  • Beatrix Koller
  • Beth Petkus
  • Abel Cruz dos Santos
  • Magnus Dovärn
  • Nahucet Guerra Segura
  • Yuya Fujinami
Partenaires Staatstheater de Braunschweig

. . .